Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation :

Premier Repaire de Là-Bas Si J'y Suis de Haute-Savoie, créé en 2007 !

Rechercher

/ / /

Notes sur le film : FASCISME S.A (Infowar production)

Article Gauche Républicaine :

- Etant donné que le fascisme ne se limite pas à Aube Dorée mais est également promu par des dirigeants politiques, des entrepreneurs et des éditeurs…

- Etant donné que les conditions de la crise qui favorisent le fascisme nous entourent et ne sont pas derrière nous…

- Etant donné que toute l’Europe s’enfonce rapidement dans l’obscurité de l’extrême-droite…

 

Dernier film d’Aris Hadjistéphanou et de son équipe qui ont aussi produit Debtocracy et Catastroika’s

'Cette fois nous vous présenterons de brèves histoires inconnues du passé, du présent et du futur du fascisme et de sa relation avec les intérêts économiques de chaque époque. Nous voyagerons de l’Italie de Mussolini à la Grèce pendant l’occupation nazie, la guerre civile et la dictature; et de l’Allemagne de Hitler au fascisme moderne en Grèce et en Europe.

Ce nouveau documentaire suivra les traces de Debtocracy et de Catastroika, qui décrivaient les causes de la crise de la dette, l’impact des mesures d’austérité, l’érosion de la démocratie et le bradage des richesses du pays..

Plusieurs médias indépendants, entre autres la radiotélévision nationale ERT, à présent contrôlée par ses employés, nous ont déjà offert leur soutien en tant que sponsors médias. Mais les co-producteurs de cet effort, ce sera toujours vous.

Notre troisième documentaire aspire à motiver les mouvements anti-fascistes en Europe, tout en demeurant une des plus grandes expériences de production indépendante dans le genre du documentaire. Encore une fois, nous refusons catégoriquement tout financement provenant de compagnies privées ou de partis politiques et ce documentaire sera diffusé sous une licence Creative Commons. Dans cet effort nous avons besoin de votre aide. Vous pouvez devenir co-producteurs à travers Paypal ou un virement sur un compte en banque'.

 

Sous-titre du film :

Le fascisme survient quand les intérêts privés deviennent plus puissants que le gouvernement démocratique. (F. Roosevelt)

 

Pour l'école de Francfort, le fascisme fait partie du système dominant, le nazisme a permis à l'Allemagne d'entrer dans le système capitalisme.

Naissance du fascisme en 1919 à Milan. Mussolini déclare la guerre au socialisme.

Les chemises brunes sont financées directement par des industriels et des grands propriétaires.

En Allemagne, Hitler garantissait aux industriel la casse des organisations syndicales et des mouvements de grève.

Le fascisme et le nazisme offre le paradis dont rêvent les grandes industries.

La démocratie était pourtant déjà morte avant l'avènement d'Hitler et de Mussolini.

Le peuple allemand n'a jamais été souverain, même pendant la république de Weimar. L'establishment avait déjà placé Hitler et Mussolini dans des coalitions. La gauche était présentée comme 'terroriste' et menant à la catastrophe.

En Allemagne c'était une sorte de présidence dictatoriale car un article de la constitution permettait au président de prendre les décisions qu'il voulait. L'état d'urgence qui a duré 3 ans en Allemagne permet de tailler dans les salaires, les allocations, les retraites...

 

Un mythe : Hitler et Mussolini auraient pris le pouvoir par la force, mettant les hommes politiques et les entrepreneurs devant le fait accompli. En réalité ils n'enfonçaient que des portes ouvertes !

La soi-disant marche des chemises brunes sur Rome : Mussolini a pris le train, seul, et s'est fait photographier dans toutes les gares. Victor Emmanuel ensuite lui a donné le pouvoir.

Hitler organise sa soi-disant marche sur Berlin et son putsch de la brasserie de Munich...

 

Aucun fasciste n'est arrivé au pouvoir sans le consentement des grands industriels.

En 1923 les fascistes n'avaient pas le soutien de la population, ni de la bourgeoisie. 10 ans plus tard, Hitler fait un discours aux industriels et leur promet le paradis, et l'enfer pour les travailleurs. Il promet des travailleurs disciplinés, sans droits et sans syndicats, et des commandes pour l'industrie guerrière !

Surtout il promet de placer l'état au service du capital individuel... promotion de l'initiative privée !

Les entreprises savaient donc très bien qui elles mettaient à la tête du gouvernement !

Tous les gouvernements avaient échoué à juguler les crises, il fallait une masse de droite pour écraser la masse de gauche !

Hitler écrasera tous les partis, même ceux du centre qui l'avaient soutenu, puis il s'en prend à la démocratie parlementaire.

Krupp et Schacht, le représentant des banquiers ont conclu un accord, et versent à Hitler d'énormes sommes d'argent.

Les industriels demandent en 1922 au président Hindenburg de confier le gouvernement à Hitler. Ce système appelé 'autogestion industrielle' était la dictature absolue de la bourgeoisie allemande monopoliste dans le cadre du fascisme. Dès lors tout sert ce projet, même l'exécution des juifs, qui représentaient une grande partie de la classe moyenne. Le pogrom raciste a un visage, des visées économiques et des hommes politiques. Qui est responsable du chômage ? Même les camps de concentrations sont au service des industries en fournissant de la main d’œuvre (!!!) aux usines ! Lorsque l'Italie fasciste a attaqué la Grèce, ce sont les sirènes achetées à Siemens qui retentissent ! Voulpiotis était le gendre de Siemens. Sa maison abritait l'ambassade allemande. Hitler lui avait demandé de remettre une médaille au dictateur Metaxas.

Dans tous les pays envahis, les industriels sont fascinés par Hitler (ex la famille Renault en France). En Grèce il promet des travaux publics et des ouvriers dociles ! La concentration du capital est toujours bien venue ! Celle des éditeurs et des médias aussi...

 

Quand il devient évident qu'Hitler va perdre la guerre, les collaborateurs vont se confronter avec les mouvements de libération.

En Grèce confrontation avec certains groupes qui développent les droits sociaux. Les industriels ont à nouveau besoin d'un groupe fasciste pour protéger leurs intérêts, des milices qui prêtent serment au nom d'Hitler, appuient les forces d'occupation. Derrière tout ça se trouve Voulpiotis, avec l'approbation d'Hitler... pour faciliter la retraite des troupes allemandes... avec de l'argent d'autres industriels, des profiteurs de la guerre ! Sans les milices la Grèce deviendrait communiste... c'est très lucratif de trahir le faible !

Le dictateur Papadopoulos est hébergé par Onassis... tous les armateurs sont soutenus par la dictature qui leur offre un paradis fiscal qui grève le budget de l'Etat, statu quo qu'aucun gouvernement n'a osé remettre en question jusqu'ici ! Alors que les salaires sont gelés...

Le capitalisme grec décolle pendant la junte. Après la guerre les familles qui se sont enrichies avec le marché noir continuent. La Grèce est le seul pays où les collaborateurs des nazis n'ont pas perdu la guerre ! Au contraire, ils se sont retrouvés au cœur de la classe dirigeante ! Les collaborateurs des nazis se dissimulent dans les partis du 'centre'. Ils ressortent au jour dès que la classe économique a besoin d'eux.

 

Alors que dans la plupart des pays d'Europe les collaborateurs ont été punis, en Grèce ils sont récompensés, même par le plan Marshal et quand les crédits s'épuisent, ils refont appel à la junte ! Et existent toujours...

Dès 2013, le gouvernement a soutenu Aube dorée qui sert de branche militaire au néolibéralisme. Ils soutiennent toutes les privatisations, la vente aux enchères du patrimoine grec, casser les conventions collectives, réduire le salaire minimum, la fermeture de la télé publique, offrant des milliards aux grands barons, soutien aux multinationales et aux armateurs qui possèdent toutes les chaînes de télé.

Le fascisme est soutenu par de nombreux quotidiens.

Le fascisme n'apparaît pas dans une économie en bonne santé mais dans une parodie de démocratie !

Mais si on peut lancer les groupes fascistes, ils deviennent vite incontrôlables... l'histoire le montre partout.

Pendant ce temps le gouvernement ouvrait des camps de concentrations pour les immigrés (qui seraient devenus les 'tyrans de notre société'), et se targue de politique de sécurité. On ajoute à ces camps militaires les toxicomanes et des malades du SIDA. Le système de santé évince les malades sévères, qui coûtent trop cher... ça va vers l'eugénisme allemand...

Le fascisme a toujours eu un allié secret (images de Londres). Churchill parlant de Mussolini : Si j'avais été italien j'aurais été de tout cœur avec vous contre les appétits bestiaux du Léninisme. Il admirait Mein Kampf. Si la GB avait perdu la guerre nous aurions eu besoin d'un Hitler...

 

En Grèce l'UE et ses créanciers vont légaliser politiquement l'extrême droite pour amener au pouvoir un banquier non élu : Papademos.

L'UE a aussi soutenu le descendant de Mussolini en Italie : FINI, et les ultra-nationalistes en Ukraine

Peu de temps a passé entre le fascisme et la junte, peu de temps entre Hitler et l'UE ! Pas le même projet, bien sûr, mais projet adouci : dévalorisation du coût du travail, concentration du capital ! Avec l'euro, pas besoin d'envahir la Grèce, des mesures économiques suffisent !

Mais le fascisme a perdu toutes ses batailles ! Grâce aux militants anti-fascistes qui étaient là.

 

Comment peut-on parler du fascisme si on ne parle pas du capitalisme !

Derrière tout fascisme se cache une révolution ratée !

Plus ceux qui se décidaient à écraser le fascisme ont réagi rapidement, et surtout plus leur rêve commun d'une société différente a été puissant, et plus humiliante en a été la défaite du fascisme.

Partager cette page

Repost 0
Published by la Rédaction du Repaire