Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation :

Premier Repaire de Là-Bas Si J'y Suis de Haute-Savoie, créé en 2007 !

Rechercher

15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 09:50
Suite des articles sur la guerre à Gaza dans Le Temps :
La division des Arabes face à l'attaque d'Israël : La lutte d'influence entre «pro-Occidentaux» et «pro-Hamas» s'exacerbe. Face à l'intervention israélienne dans la bande de Gaza, la rue arabe s'enflamme, appelle au soutien massif des Palestiniens et à la vengeance contre l'agresseur, apparemment unie dans un grand élan solidaire. Mais dans les capitales du même monde arabe, c'est une tout autre histoire. Les réactions sont beaucoup plus prudentes, ambiguës et surtout divergentes. «La guerre de Gaza marque encore plus la cassure entre les pays arabes»
«Ils ferment les yeux sur le «sale boulot» fait par Israël» : Seuls le Hezbollah, la Syrie et le Qatar viennent en aide au Hamas. Mais les autres pays arabes ont le sentiment que le Hamas est instrumentalisé par l'Iran pour les mettre en difficulté et ils tentent d'y résister. Ils ne veulent pas être piégés par la stratégie iranienne et son bras armé en Palestine.
Les gagnants et les perdants politiques de la guerre : Le travailliste Ehoud Barak devient populaire. L'opposant Benyamin Netanyahou est affaibl. Du côté palestinien, l'unité nationale s'est constituée contre l'opération israélienne. En Cisjordanie, des voix commencent cependant à s'élever contre les «criminels du Hamas qui ont provoqué Israël et entraîné la population civile de Gaza dans la tourmente». Particulièrement visée, la direction politique du Hamas basée à Damas.
Le Hamas en neuf questions : En 20 ans, comment le Mouvement de la résistance islamique s'est-il affirmé comme un acteur central dans les territoires palestiniens.?

Partager cet article

Repost 0
Published by la Rédaction du Repaire - dans Monde
commenter cet article

commentaires