Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation :

Premier Repaire de Là-Bas Si J'y Suis de Haute-Savoie, créé en 2007 !

Rechercher

27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 09:29
L’agriculture bio à soutenir absolument !

AGRICULTURE BIO : STOP AUX RESTRICTIONS BUDGÉTAIRES !

Le gouvernement s'apprête à réduire les aides à la bio !!!

Signer la pétition d'Agir pour l'environnement

La bio représente 5,7% des surfaces agricoles françaises mais ne bénéficie que de 2% des aides européennes… et le gouvernement trouve ça encore trop !!!

En plein cœur de l’été (période faste en décisions impopulaires !) le Ministre de l’Agriculture pourrait limiter les aides à la conversion et au maintien des agriculteurs biologiques.

En totale incohérence avec les objectifs affichés au lancement des Etats généraux de l’alimentation il y a moins d’une semaine (!), le ministre semble prêt à donner un véritable coup de frein à la dynamique qui porte depuis près de 2 ans les conversions en bio.

L’agriculture biologique connaît pourtant un véritable engouement. Pas moins de 21 fermes se convertissent à la bio chaque semaine. Les ventes de produits issus de l’agriculture biologique ont bondi de 20% en 2016 et les surfaces agricoles passées en bio de 16%.

 

La bio en danger !! Mobilisons-nous !

L'Europe ne doit pas réduire l'ambition du label "bio"

Pétition précédente d'Agir pour l'environnement

 

Développez la filière biologique pour l’emploi, la santé et l’environnement ! Pétition adressée au Ministre Stéphane Travert (Change.org) De juillet à octobre 2017 se tiendront les Etats généraux de l’alimentation, pilotés par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Ces Etats généraux détermineront la feuille de route d’un plan d’investissement de 5 milliards d’euros sur cinq ans...

 

États généraux de l’alimentation : pour un modèle agricole soutenable (pétition Cyberacteurs) Ce jeudi s'ouvrent les États généraux de l'alimentation. Le discours qu'y prononcera Emmanuel Macron est très attendu. Avant d''être repris par le Président, ces États généraux étaient une proposition de Nicolas Hulot et de sa fondation. L'idée était d'ouvrir le débat sur les pesticides, les circuits courts, l'agriculture biologique, le bien-être animal… De nombreuses ONG craignent que ces états généraux soient une usine à gaz débouchant sur un catalogue de bonnes intentions plutôt que sur du concret.

 

Une nouvelle loi visant à dénaturer le label bio  (Réponses bio.com) Depuis 2007 une quantité non négligeable de molluscicides, pesticides et fongicides est autorisée dans le label bio. Depuis 2010 la présence réglementée d’une petite quantité de pesticides et d’O.G.M. non autorisés en bio est tout de même tolérée, dans la mesure où elle est liée à des pollutions limitrophes.

Aujourd’hui un nouveau projet de loi européen qui sera voté en hâte d’ici le 30 juin 2017 par la présidente maltaise sortante du conseil de l’Europe, propose des réformes risquant de dénaturer encore davantage la certification bio. Quels sont les enjeux ? Peut-on encore se fier au cahier des charges de la bio ? A qui cela profite-t-il vraiment ?

 

L’agriculture bio en panne de financement - Les budgets prévus pour soutenir la conversion des agriculteurs sont insuffisants.  (Le Monde) L’appétit des consommateurs pour le bio a beau sembler insatiable, les agriculteurs français de cette filière sont inquiets, le financement de leur activité étant sur la sellette… Le plan de financement pour les années 2017, 2018, 2019 doit être défini avant fin juillet et notifié à Bruxelles… l’agriculture bio se retrouve victime de son succès… la vente des produits alimentaires issus d’une agriculture respectueuse de l’environnement a bondi de 20 % en 2016, pour atteindre 7 milliards d’euros… Nous estimons le taux de croissance à près de 15 % depuis le début de l’année 2017… la surface agricole engagée dans l’agriculture biologique a augmenté de 16 % en 2016 et totalise ainsi plus de 1,5 million d’hectares, soit 5,7 % de la surface agricole utile en France… Dans ce contexte les enveloppes budgétaires destinées à l’agriculture bio se sont retrouvées vides.

 

Comment différencier la Bio, du bio industriel ?  (Kaizen magazine) À l’heure où s’ouvrent les premiers États généraux de l’alimentation ce 20 juillet, la perspective de créer une filière agro-alimentaire durable fait débat. Si la voie des produits biologiques semble la plus adaptée, toutes les filières bio ne se valent pas. Alors que la Bio se définit comme un projet global, le bio industriel tente de s’emparer du marché. Enquête.

 

Comment garantir un prix juste pour une alimentation saine ? (France Inter, Téléphone sonne, 20 juillet) Aujourd'hui se tient la première édition des Etats généraux de l'alimentation. Circuits courts, agriculture bio : comment améliorer le contenu de nos assiettes ?

 

Faut-il distinguer le bon bio de l’ivraie ?  (France Inter, Débat de midi, 24 juillet) Y a-t-il une différence entre le bio que l'on trouve en grande surface et celui des circuits spécialisés ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by la Rédaction du Repaire
commenter cet article

commentaires

JOUNGBLOUT Nathalie 28/07/2017 17:00

pour une agriculture sans pesticide et produits chimiques et pour un environnement et une nourriture plus sains

JOUNGBLOUT Nathalie 28/07/2017 16:59

pour une agriculture bio et un environnement et une nourriture plus sains.